Zao a quitté son ombre, il n’a donc plus de repères ni dans son corps ni dans l’espace. Il décide de la retrouver afin de se réconcilier avec elle. Au cours de son périple, il traverse le pays des ombres, des marionnettes, des images, et apprendra que l’on ne peut se détacher de ce que l’on est vraiment.

Avec cette création, la compagnie Alexandra N’Possee croise plusieurs disciplines qu’elle met au service d’une danse fougueuse sensible et toujours poétique.

Sous la forme d'un conte initiatique dansé, "Anima" met en geste la quête de l'homme à la recherche de cette force étrange qui le fait avancer.
L’homme cherche depuis toujours à (se) donner une représentation de son propre corps en mouvement.

Comment représenter aujourd’hui cette recherche continue du prolongement de soi, notamment à travers la danse ?