On déguste des phrases. On savoure des textes. On boit des paroles. On s’empiffre de mots. Ecriture et lecture relèvent de l’alimentation. Mais la vérité est tout autre :ce sont les mots qui nous grignotent, ce sont les livres qui nous avalent. Voici le récit de la vie périlleuse, burlesque et navrante d’un homme mangé par les mots. Bernard Pivot

Ecrit par admiration des écrivains, dit sur scène par son auteur, ce texte est une déclaration d’amour fou à notre langue. Bernard Pivot y raconte la vie d’un homme qui, malgré ses succès de romancier -­‐ invitation à Apostrophes, consécration au Goncourt-­‐, a toujours eu l’impression d’être mangé par les mots. Leur jouet plutôt que leur maître. Un hommage malicieux, inventif et drôle aux hôtes du dictionnaire.

en partenariat avec la médiathèque à l'occasion du salon du livre