En 40 ans de carrière, Didier Lockwood n'a cessé d'explorer les richesses de son instrument, le violon, à travers le Jazz, la musique classique ou la chanson.

Fruit de la rencontre avec les Violons Barbares et Guo Gan, cette création est l'occasion de parcourir de nouveaux horizons. Quatre cordes frottées (violon-gadulka-morin khoor-erhu) portées par des percussions effrénées nous transporteront de la Chine aux Balkans, de la Mongolie au Moyen-Orient.

Une vision contemporaine, virtuose et décalée de la Route de la Soie, une histoire de Violons Croisés.En 40 ans de carrière, Didier Lockwood n'a cessé d'explorer les richesses de son instrument, le violon, à travers le Jazz, la musique classique ou la chanson.