Bonne nouvelle, François Morel convoque le théâtre et renoue avec la tradition des artistes seuls en scène dans la lignée des Zouc et Raymond Devos pour nous parler des grands sujets avec légèreté, tendresse et humanité : l’amour, le bonheur, le temps qui passe, la vie, la mort…

Le comédien et poète s’est inspiré de ses textes et sketches écrits pour des émissions de radio et a choisi de composer un spectacle « consolateur » dans une période morose et ça fonctionne : Il paraît que les gens repartent plus légers qu’en arrivant au spectacle…

« Les choses de la vie, vues par François Morel, réconcilient avec le moment présent. C’est l’inexorable fuite du temps qu’il attrape, épingle,observe avec le sourire en coin et l’œil mélancolique. » — Pierre Notte, Mars 2014

« François Morel se fait conteur, saisit les petits bonheurs de la vie, des instantanés comme des bulles subtiles, qu'il nous livre en toute complicité. L'ensemble est empreint d'une humanité et d'une générosité qui nous enchantent et nous émeuvent. » — Télérama.fr