Avec ce second volet des « Irrévérencieux » la Compagnie des Asphodèles poursuit sa recherche d’une écriture scénique à la croisée de disciplines urbaines, nous poussant à nous interroger sur des valeurs de vivre-ensemble dans la diversité et le multiculturalisme de notre société actuelle.

Après le succès des « Irrévérencieux », la Compagnie des Asphodèles adapte le roman « LE QUATRIÈME MUR » de Sorj Chalandon (prix Goncourt des Lycéens 2013), porté pour la première fois à la scène.
Samuel Akounis, metteur en scène, grec et juif en exil en France, a une idée aussi belle qu’utopique : aller monter la pièce de Jean Anouilh «Antigone» à Beyrouth, dans un Liban déchiré par la guerre. Il veut rassembler sur scène, le temps d’une trêve poétique, des comédiens issus de chaque camp belligérant de ce conflit politique et religieux. Une manière de « donner à des ennemis une chance de se parler », de « les réunir autour d’un projet commun ».
Les comédiens puisent dans les techniques propres à la Commedia dell’arte, au Human beatbox et à la danse hip hop, la force et la richesse propices à l’éclosion d’un univers poétique et sensible qui soit aussi une fenêtre ouverte sur le monde.


Composition Human Beatbox
: Nicolas «TIKO» Giemza
Chorégraphie : Fanny Riou
Décors : Thierry Auzer et Vincent Guillermin
Création lumières : Antoine Fouqueau
Costumes : Laurence Oudry
Photos : Michel Cavalca

Avec le soutien de l’ADAMI, de la Ville de Lyon,et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes